Conclusion

Pour conclure, nous pouvons dire que l'addiction aux jeux vidéos reste un terme très ambigu, mais la plupart des spécialistes s'accordent à dire que les jeux vidéos peuvent entraîner ce que l'on appelle une addiction sans substance. De plus, nous pouvons constater que les joueurs intensifs sont en grande majorité des jeunes hommes. Ensuite, nous avons vu les conséquences physiques, sociales et psychologiques des jeux vidéos, mais aussi que certains effets néfastes due aux jeux vidéos sont comparables à ceux due aux drogues. Mais cependant il faut savoir que certains spécialistes s'opposent à cette idée comme Yann Leroux, psychanaliste, membre de l' Observatoire des mondes numériques en sciences humaines et joueur invétéré. Ce dernier pense qu'il n'existe pas d'addiction aux jeux vidéos, pour lui les jeux sont addictogènes, c’est-à-dire qu’ils favoriseraient des comportements au caractère

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site